Dans ses différentes séries de photos, proposées en forme d'images uniques, de diptyques ou de compositions, bruno Seigle essaie de capturer ce qui est, à premier abord, invisible. Intéressé par cette lecture "en strates", il aborde ses sujets avec le respect pour leur identité volatile. Au lieu de prendre parti, il se contente de saisir l'instant ambigu, révèle la présence brute et inexplicable. Celle qui s'éloigne de toute définition, de toute représentation.
C'est avant tout à l'in définition du monde que ce photographe discret s'intéresse. Il ne montre pas, mais effleure, avance caché, vole le parfum des choses. Le flou, la superposition, le calque expriment ses incertitudes
Le choix du noir et blanc lui permet d'aller au-delà du superflu, de l'instantané, de l'univoque. Il poursuit toujours le même objectif; enlever son masque à la réalité. De cette manière, il la met à distance et en même temps, révèle une présence qui ne s'annonce pas.
Un travail autour des questions parmi les plus difficiles: qui sommes nous et par quoi sommes nous entourés ? Enfin, comment regarder, comment distinguer les éléments tangibles de ce qui projette sur eux et qui vient de nos propres souvenirs ?
Zofia Rajchstaler
Entrez

Tous droits réservés - reproduction interdite - 1998 / 2017 © bruno Seigle
Mise à jour le 01/01/2017